Gihofi-Rutana-Burundi ,
"Au 105ième jour de la campagne d'usinage et de récolte de la canne à sucre, Saison 2017, la production est de 13.480 tonnes de sucre."

PRESENTATION DE LA SOSUMO

La SOCIETE SUCRIERE du MOSO (SOSUMO S.M) est une société de CULTURE de canne à sucre, de PRODUCTION et de COMMERCIALISATION du SUCRE.

Le projet sucrier du Moso a été inscrit au 3ème plan quinquennal de développement économique et social du Burundi au début des années 70.

L’objectif était de :

  • faire face à la demande croissante de sucre dans le pays,
  • favoriser le développement économique du Sud-Est,
  • mobiliser la main d’œuvre locale de la région,
  • économiser des devises en évitant l’importation du sucre.

Situation géographique

La zone du projet est située en province de Rutana au Sud-Est du pays en bordure de la frontière avec la Tanzanie.

Le Moso est une région naturelle dont le prolongement sud traverse la province de Rutana située au Sud-Est du pays : longitude E30°04’ ; latitude S 3°59’, altitude plus au moins 1 260 m.

Le complexe est implanté sur une zone qui se trouve entre les rivières Muyovozi, Mutsindozi et Maragarazi, formant frontière avec la Tanzanie. La rivière qui alimente le complexe étant la Mutsindozi.

La zone dans laquelle se trouve le complexe est une zone de terres basses très accessible et qui est desservie par une route bitumée la joignant à la capitale Bujumbura (160 km) et bon nombre de Chefs lieu de province (MURAMVYA, GITEGA, RUTANA, MAKAMBA, RUYIGI). Il y a lieu d’y avoir accès par avion également.

Climatologie

Les données de base reprises des études et observations de l’ISABU montrent que la plaine de la Maragarazi est caractérisée par un climat tropical et relativement frais en moyenne.

Il y a une saison sèche marquée de mai à novembre et une autre petite saison sèche en janvier-février.

Le mois le plus pluvieux est celui d’avril, environ 200 mm de pluie, tandis que la pluviométrie annuelle est de l’ordre de 1 200 mm.

La température moyenne mensuelle oscille entre 21°-22°C, les maxima sont autour de 30°C et les minima sont de l’ordre de 12-16°C.

Pendant la saison sèche, les écarts entre les températures maxima et minima sont en moyenne très élevés.

L’humidité relative est d’environ 70% pendant la saison des pluies et descend parfois jusqu’à 50% pendant la saison sèche.

Réalisation de l'entreprise

En 1986, la réalisation de la SOSUMO fût confiée à une Société Hollandaise H.V.A pour les parties :

  • Défriche, préparation de terres, aménagement parcellaire, travaux de génie rural et plantation des cannes
  • Ingénieur conseil pour la supervision du montage de l’usine et toute la partie agricole
  • Gestion de l’ensemble de la SOSUMO

Au courant de la même année, les travaux de génie-civil et la construction de l’usine fûrent confiées à la firme Allemande « KRUPP »

Du fait de l’implication Belge à hauteur de BEF 280.000.000 dans le financement, les travaux de charpente métallique (ossature, toiture etc …) ainsi que la fourniture des chaudières, turbos, groupes électrogènes etc … fûrent confiés à des sociétés Belges : Baron levèque International, Cockerill Mechanical Industries, Energetra, Acec etc …

Statuts de la SOSUMO

La Société Sucrière du Moso (SOSUMO) a été créée le 13/07´1982 sous forme d’une Société d’Economie Mixte de Droit Privé (S.A.R.L). Le capital de la société a été fixé à 2.145 millions de francs burundais réparti comme suit : 21 250 actions détenues par l’Etat du Burundi et 100 actions détenues respectivement par les Brasseries et Limonaderies du Burundi « BRARUDI » et la Société Burundaise de Financement « S B F » la valeur nominale d’une action est de 100.000 FBu.

L’objet était de créer des plantations de cannes à sucre, un complexe industriel chargé de la production et de la commercialisation du sucre d’une part, et de prendre toutes mesures de nature à promouvoir et améliorer la production industrielle de sucre d’autre part.

Une concession d’une superficie de 5 800 hectares a été gracieusement mise à la disposition de la SOSUMO. Il est à noter qu’une bonne partie de la surface précitée est en zone marécageuse (environ 2 800 hectares)

Néanmoins, la SOSUMO a obtenu environ 1 000 hectares complémentaires dans d’autres communes qui vont être exploités en partenariat avec les paysans.

Ensuite de 1989 à 1997, le statut de la société est passé de « S.A.R.L » en une Société de Droit Public « S.D.P » pour finalement redevenir une Société Mixte en mars 1997 en harmonisation avec le nouveau code des Société privées et publiques du 6 mars 1996.